samedi 13 février 2010

C'est ici que je vis (Petit indi)

C'est pas tous les jours que je parle cinéma sur ce blog alors si je le fais aujourd'hui évidemment c'est pas pour parler d'Avatar.
Non j'ai vu hier "C'est ici que je vis" (petit indi) du réalisateur espagnol Marc Recha ou le quotidien d'un jeune oiseleur des banlieues pauvres de Barcelone. On est loin des clichés sur la cité catalane et il fallait montrer et s'attarder sur la vie de cette famille modeste, de véritables exilés au sein même de la ville.
Ca fait penser aux premiers films neo-réalistes ou au cinéma de Ken Loach, mais sans aucune lourdeur avec un regard juste, précis et plein de poésie.


3 commentaires:

  1. Les riches aiment les pauvres mais pas au point de leur donner leur pognon. Le pauvre c'est romantique. Au cinéma. Mais dans la vraie vie c'est con.

    Pardon. Ch'uis encore bourré. Oui pasque le pauvre c'est aussi bourré. Con, méchant, et bourré ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Je vois un peu ce que tu veux dire
    Alors il faudrait que tu vois le film d'Etore Scola "Affreux sales et méchants"
    et donc on se prend un verre bientôt?^^

    RépondreSupprimer
  3. Mais oui bientôt.

    Et tiens. Ca fait longtemps que je n'ai pas vu de Scola. J'essaierai d'y penser.

    RépondreSupprimer